vendredi 16 décembre 2016

En longeant l'Adour

Un matin, il y a une dizaine de jours, en longeant l'Adour pour aller au boulot, il y avait une brume incroyable, on se serait cru en Ecosse...

 Avant hier soir, même chemin, de retour du boulot, en route pour la maison...

lundi 21 novembre 2016

Croquis en vrac 8

Et hop, quelques croquis datant des années 90...
















Chat

En attendant de poster des nouveaux travaux qui sont pour l'instant confidentiel, je fais du tri dans mes cartons et je poste des vieux trucs que j'aime bien...

Voyage à Londres

Brrrr... Un croquis au cybercafé en sous sol où travaillait mon ami Olivier à Londres en janvier 2000 ; ambiance chaleureuse et cosmopolite, dessin et café. Dehors, c'était la pluie, le fog...




jeudi 27 octobre 2016

Au Katie

C'était en 2002, on pouvait encore fumer au célèbre débit de boisson Bayonnais, le Katie Daly's... Kof, kof, une pinte de Guinness s'il vous plaît...

















lundi 17 octobre 2016

This was Samourai Catapultor!

En 2009, sur les berges de l'Adour à Bayonne répétait un groupe d'exception : Samourai Catapultor ! Emblème du revival trash bayonnais, le combo composé de tonic à la batterie et de seb à la guitare, périclita à la suite d'un problème de pile dans l'ampli et d'une sangle de la caisse claire qui cassa suite à un coup de baguette trop violent.

lundi 10 octobre 2016

Easy 8-bit tunes

En 1987, Konami et Yamaha développaient conjointement une puce sonore (le Sound Custom Chip) pour doter de 5 voix supplémentaires les cartouches de jeux Konami pour les micro ordinateurs MSX alors limités à 3 voix sur 7 octaves.
 
Pour celles et ceux qui n'ont pas connu cette merveilleuse époque vous pouvez dores et déjà à partir d'un simple fichier midi créer facilement des morceaux 8-bit grâce à ce GXSCC, un super soft très simple a utiliser.

Vous téléchargez ensuite une piste midi sur n'importe quel site, dézippez, puis glissez la piste sur sur le soft (qui s'ouvre dans une petite fenêtre), vous aurez alors le choix entre le chipset SCC ou Famicom. je me suis amusé avec "'The river" de Springsteen, ça marche très bien.

lundi 3 octobre 2016

Highway to miel



Mais enfin, qu'est-ce qui prend à Maya l'abeille de fouetter ainsi son meilleur ami Flip la sauterelle, lui qui a toujours veillé sur elle ?

lundi 5 septembre 2016

Crépitus


Crépitus est un jeu 2D en cours de recherche concept/graphique. Voici quelques screenshots ainsi que la première version de la notice. L'idée serait de le développer sur plusieurs plateformes tactiles (IOS, Android, pourquoi pas Windows).





Notice et but du jeu v1

  Vous incarnez Crépitus, un dieu Romain de catégorie mineure, le Dieu des flatulences.
Ridiculisé par les Dieux majeurs, inconnu des humains, exploité par Jupiter qui vous utilise pour bruiter ses tonnerres sans jamais vous dire merci ni vous citer dans les crédits, vous décidez de mettre fin à cet esclavagisme honteux en utilisant vos dons de super péteur pour détrôner le Dieu des Dieux.
   La meilleure méthode ? Détruire son temple niché en haut du capitolium, là même où Romulus, un des fils adoptif de la louve décida de bâtir Rome.
En apprenant ce complot contre lui, Jupiter est très en colère et il vous en veut à mort !
Bien déterminé à ne pas perdre son trône, il décide du haut du temple de vous tuer en vous envoyant des éclairs.
   Pour détruire le capitolin, il faut que vous mangiez tous les choux du jardin pour faire croitre votre barre de pet, afin de lâcher une flatulence qui commencera à fissurer une première colonne. Il y en a quatre en tout qui soutiennent le toit, et les choux poussent aussi vite qu'ils disparaissent, aussi il faut se dépêcher !

Boutons :

- Pour lâcher un pet : quand votre barre de pet en haut a droite de l'écran est pleine, tapez deux fois sur le ventre de Crépitus.
- Il faut 4 pets plein pour détruire chaque colonne, il y en a en tout 4, soit 16 pets pleins !
Si votre barre de pet arrive à moitié, vous pouvez lâcher un gaz, mais celui-ci aura beaucoup moins d'impact qu'un pet plein.

A vos marques, prout, partez ! 
--------------------------------------------------------------------------------------
CREPITUS© Sébastien Lasserre 2016

lundi 18 juillet 2016

La borne d'arcade Digduguesclin

J'avais en projet juste avant de sortir "La Queste de Digduguesclin" en janvier 2012, de faire une borne d'arcade pour présenter le film. En fait, ça aurait été plutôt une borne de visionnage. Je ne l'ai pas construite faute de motivation, il faut dire que j'étais assez naze après un an de travail intensif, en même temps ça aurait été peut-être un peu gadget...

Le principe aurait été de mettre 1€ pour regarder le film, un mélange entre les bornes d'arcades des années 80 (jeux où il fallait mettre 2, 5 ou 10 fr pour jouer), et les premières machines automatiques pour regarder des films des années 80 aussi (1880). Les kinétoscopes et autres kinétographes sont ces machines qui ont fait tant de tort aux spectacles d'Emile Reynaud qui a fini par jeter ses celluloïds originaux dans la Seine, puis lui-même de désespoir...

Du coup j'avais quand même fait le dessin de la vitre, ainsi que le dessin du dessus du meuble (la partie rétro éclairée). 

Mon copain et collègue Arnaud avait commencé à modéliser la borne avec le puissant logiciel libre de 3D, Blender.